Agé·e·s et appareillé·e·s : les prothèses dans le vieillissement

Dates et horaires:

Reporté à une date ultérieure !

Lieu:

XX/XX/2020: Amphithéâtre 5 Laennec – Site Laennec – La Buire Faculté de médecine Lyon-Est – Université Claude Bernard Lyon 1

XX/XX/2020: Amphithéâtre Marc Bloch – Université Lumière Lyon 2

Résumé

Dans le cadre du cycle « Corps et prothèses 2019-2020 » qui s’intéresse aux rapports entre corps et technologies, ce colloque transdisciplinaire se propose d’explorer la question des prothèses et des objets techniques sous l’angle du vieillissement et, inversement, les problématiques spécifiques du vieillissement au prisme du recours aux technologies et aux aides techniques.

Un citoyen européen sur cinq a aujourd’hui plus de 65 ans, un sur trois aura ce même âge en 2050, et la part des personnes âgées de 80 ans ou plus devrait être multipliée par 2,5 d’ici 2100, passant ainsi de 5,6 % (en 2018) à 14,6 % (en 2100) de la population de l’Union Européenne (Eurostat, 2020). Devenu l’un des principaux défis de l’UE au 21e siècle, le vieillissement de la population suscite des inquiétudes quant à la viabilité des systèmes de santé et des régimes de retraites et quant à la pérennité de la solidarité intergénérationnelle (OCDE, 2012 ; Commission Européenne, 2014). Dans ce contexte, se multiplient les discours et les initiatives qui promeuvent un « vieillissement actif et en bonne santé » et qui insistent sur le rôle essentiel des innovations technologiques pour y parvenir (OMS, 2002 ; Commission Européenne, 2020).

Ce faisant, le vieillissement et les corps vieillissants sont devenus des lieux privilégiés pour les interventions technologiques (Ihde, 2008 ; Joyce et Mamo, 2006 ; Joyce et Loe, 2010 ; Koch, 2010), et ce à tel point que les outils et aides techniques sont devenus l’un des principaux marqueurs du vieillissement et de la vieillesse (Dalibert, 2015). En effet, comme l’ont souligné de nombreuses études anthropologiques et sociologiques, dans nos sociétés à haut niveau de revenus, la vieillesse est appréhendée à travers le prisme de la biomédicalisation, c’est-à-dire de pratiques et de discours qui conçoivent le vieillissement et la vieillesse comme des problèmes nécessitant une intervention biomédicale (Estes et Binney, 1989 ; Kaufman et al., 2004). Dès lors, les personnes vieillissantes et/ou âgées sont visées par des technologies qui entendent prévenir, ralentir, voire inverser le vieillissement en entretenant, réparant et/ou modifiant le corps. Que l’on pense aux objets techniques portés à même le corps ou implantés dans celui-ci pour le maintenir en bonne santé ou ralentir les effets du vieillissement, tels qu’une paire de lunettes, une canne, un déambulateur, un appareil auditif, un bracelet ou bouton d’appel anti-chute, un compteur de pas ou encore une prothèse de hanche ou du genou, ou que l’on pense aux aides techniques qui s’invitent dans le foyer et l’environnement domestique, tels que la pose d’un sol anti-dérapant dans la salle de bain, de barres d’appui dans les toilettes, d’un siège de douche, d’une cuvette de toilettes réhaussée ou d’une rampe extérieure, l’entrée dans le vieillissement, et plus encore dans « le grand âge », s’accompagne d’une recrudescence d’objets technologiques.

C’est le plus souvent sous l’angle de l’autonomie et de la dépendance que sont pensées les technologies destinées aux personnes âgées (Featherstone et Hepworth, 2005 ; Gilleard et Higgs, 2013). Or, comme l’ont montré les études sur les sciences et les technologies (Science and Technology Studies), de la même façon que le vieillissement, ou plutôt les vieillissements, ne peuvent se comprendre en dehors de la manière dont ils sont non seulement vécus mais aussi (dé)valorisés dans une culture et une époque particulières, les personnes âgées ne sont ni des consommatrices passives de technologies, ni simplement des personnes réticentes ou ignorantes vis-à-vis des celles-ci. Plutôt, elles utilisent et s’approprient de manière créative les objets technologiques dans leur vie quotidienne (Joyce et Loe, 2010 ; Loe, 2015 ; Peine et al., 2015). En outre, dans la mesure où ce sont les personnes vieillissantes et âgées qui ont tendance à vivre intimement avec des objets technologiques, ces études nous invitent à « grisonner le cyborg » (Joyce et Mamo, 2006 , Ihde, 2008 ; Kaufman et al, 2011 ; Oudshoorn, 2015).

Ainsi, au cours de ce colloque, nous souhaitons interroger le rôle, la place, les significations des technologies en général et des objets prothétiques en particulier dans le(s) vieillissement(s). En croisant les regards d’usager.e.s, de professionnel.le.s du soin et de la santé, d’anthropologues et de sociologues, ce colloque entend explorer la question du vieillissement et les enjeux que soulève l’appareillage technique dans l’expérience et les conceptions du (bien) vieillir.

(Bibliographie disponible après le programme ci-dessous)

Programme

XX/XX/2020

SESSION INTRODUCTIVE (14h00 - 15h45) 

Modérateur: Guillaume Matuzesky (Doctorant en anthropologie – EVS)

« Présentation-introduction au projet « Corps et prothèses » »

Lucie Dalibert (MCF en philosophie – S2HEP)

« Une perspective sociologique sur le vieillissement : l’épreuve du vieillir et ses enjeux »

Vincent Caradec (Professeur en Sociologie – CeRIES)

Pause (15h45 – 16h00)


SESSION 1 « L’appareillage technique dans le soin : regards de profesionel·le·s» (13h45 - 15h45)

Modération: Guillaume Matuzesky (Doctorant en anthropologie – EVS) et Evelyne Lasserre (MCF en anthropologie – EVS)

« Aides techniques, prise en charge et accompagnement des patient·e·s âgé·e·s en médecine gériatrique »

Véronique Faucounau (Médecin gériatre – Paris)

« Les aides techniques dans le quotidien des personnes âgées : entre besoins et usages »

Sabine Lionnard-Rety (Chargée de la formation clinique et situationnelle du Département d’Ergothérapie ISTR Université Claude Bernard Lyon 1)

XX/XX/2020

SESSION 2 « Vieillir amputé·e·s et appareillé·e·s : regards croisés » (9h30 - 12h45)

Modération: Valentine Gourinat (Post-doctorante S2HEP) et Jérôme Goffette (MCF-HDR en Philosophie – EVS)

« Amputation de membre inférieur chez la personne âgée : Enjeux de l’appareillage et rôle de l’équipe pluridisciplinaire dans la réadaptation » 

Christine Staubitz (Médecin MPR – Institut Universitaire de Réadaptation Clémenceau – Strasbourg)

« Expériences et trajectoires de vie des personnes amputées âgées : De l’institut de rééducation aux vécus quotidiens post-institution »

Paul-Fabien Groud (Doctorant en anthropologie – EVS & S2HEP)

« Agé·e·s et appareillé·e·s : témoignages de personnes concernées (Association ADEPA) »

Daniel Vives et Bernard Chardiny (Membres de l’ADEPA)

Pause déjeuner (12h45 – 14h00)


SESSION 3 « Aides techniques, corps et vieillissement : regards sociologiques » (14h00 - 17h30)

Modératrice: Axel Guïoux (MCF en anthropologie – EVS)

« Vieillesses, vieillissements et aides techniques (titre provisoire) »

Isabelle Malon (Professeure en Sociologie – Centre Max Weber)

 Géolocaliser les personnes âgées. Promesses et (dés)enchantements »

Pearl Morey (Sociologue – EHESS, Cermes3 et Iris)

« Aide-mémoire externe et vieillissement : fonctions et formes de mémoires autour de soi »

Amandine Porcher-Sala (PhD en Gérontologie et en Ergonomie)

Bibliographie:

  • Commission Européenne (2014) The 2015 Ageing Report: Underlying Assumptions and Projection Methodologies, Bruxelles, Office des publications de l’Union Européenne : http://ec.europa.eu/economy_finance/publications/european_economy/2014/pdf/ee8_en.pdf (consulté le 10 janvier 2020).
  • Commission Européenne (2020) « European Innovation Partnership on Active and Healthy Ageing, » : https://ec.europa.eu/eip/ageing/ (consulté le 10 janvier 2020).
  • Dalibert, Lucie (2015) « Façonnement du corps vieillissant par les technologies », Gérontologie et société, vol. 148, n°1, pp. 47-58
  • Eurostat (2020) « Structure et vieillissement de la population » : https://ec.europa.eu/eurostat/statistics-explained/index.php?title=Population_structure_and_ageing (consulté le 10 janvier 2020)
  • Estes, C. L. et Binney, E. A. (1989) « The Biomedicalization of Aging: Dangers and Dilemmas », The Gerontologist, vol. 29, n°5, pp. 587-596.
  • Gilleard, C. and Higgs, P. (2013) Ageing, Corporeality and Embodiment, London, Anthem Press
  • Featherstone, M. et Hepworth, M. (2005) « Images of Ageing: Cultural Representations of Later Life », in M. L. Johnson (dir.) The Cambridge Handbook of Age and Ageing, Cambridge, Cambridge University Press, pp. 354-362
  • Ihde, D. (2008) « Aging: I Don’t Want to Be a Cyborg! », Phenomenology & the Cognitive Sciences, vol. 7, n°3, pp. 397-404.
  • Joyce, K. et Loe, M. (2010) « A Sociological Approach to Ageing, Technology and Health », Sociology of Health & Illness, vol. 32, n°2, pp. 171-80.
  • Joyce, K. et Mamo, L. (2006) « Graying the Cyborg: New Directions of Feminist Analyses of Aging, Science, and Technology », in T. Calasanti et K. Slevin (dir.) Age Matters: Realigning Feminist Thinking, New York, Routledge, pp. 99-121.
  • Kaufman, S. R., Mueller, P. S., Ottenberg, A. L. et Koenig, B. A. (2011) « Ironic Technology: Old Age and the Implantable Cardioverter Defibrillator in US Health Care », Social Science & Medicine, vol. 72,
    n°1, 6-14.
  • Kaufman, S. R., Shim, J. K. et Russ, A. J. (2004) « Revisiting the Biomedicalization of Aging: Clinical Trends and Ethical Challenges », The Gerontologist, vol. 44, n°6, pp. 731-738.
  • Koch, S. (2010) « Healthy Ageing Supported by Technology — A Cross-Disciplinary Research Challenge », Informatics for Health & Social Care, vol. 35, n°3-4, pp. 81-91.
  • Loe, M. (2015) « Comfort and Medical Ambivalence in Old Age », Technological Forecasting & Social Change, vol. 93, pp. 141-146.
  • Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE) (2012) « Science and Technology Perspectives on an Ageing Society », in OECD Science, Technology and Industry Outlook 2012,
    Paris, OECD Publishing : http://dx.doi.org/10.1787/sti_outlook-2012-en (consulté le 10 janvier 2020)
  • Organisation Mondiale de la Santé (OMS) (2002) Active Ageing: A Policy Framework, Genève, OMS : https://www.who.int/ageing/publications/active_ageing/en/ (consulté le 10 janvier 2020)
  • Oudshoorn, N. (2015) « Sustaining Cyborgs: Sensing and Tuning Agencies of Pacemakers and Implantable Cardioverter Defibrillators », Social Studies of Science, vol. 45, n°1, 2015, pp. 56–76.
  • Peine, A., Faulkner, A., Jaeger, B. et Moors, E. (2015) « Science, Technology and the “Grand Challenge” of Ageing. Understanding the Socio-Material Constitution of Later Life », Technological Forecasting & Social Change, vol. 93, pp. 1-9.